3 Expositions inédites sur le SoBD 2016

Pour son édition 2016, le SoBD propose 3 expositions de pièces originales, en accès libre et gratuit.

Le Musée Éphémère de Florence Cestac

Le Musée Éphémère du SoBD sera, comme de coutume, dédié l’invité exceptionnel du salon, c’est-à-dire cette année Florence Cestac. La dessinatrice présentera près de 50 planches et dessins originaux, mais aussi des pièces en volume (bustes, objets). Florence Cestac participera également aux Rencontres et Tables Rondes, Elle animera une des deux Masters Classes du salon.

Plus d’infos sur le Musée éphémère de Florence Cestac ? Suivez le guide.

 

La bande dessinée suédoise

Le SoBD 2016 sera l’occasion d’un focus  la bande dessinée suédoise. Se caractérisant (entre autres) par une présence importante des femmes, tant parmi les artistes qu’au sein du lectorat, la bande dessinée suédoise est déjà partiellement connue en France grâce à plusieurs traduction. Quatres artistes suédois ainsi qu’un spécialiste de la bande dessinée suédoise seront présents sur le salon et participeront à un cycle de 4 Rencontres et Tables rondes. Un espace d’exposition présentera une part une sélection de l’autre plusieurs dizaines de dessins et planches originales d’artistes suédois.

 

La Trans Galerie du SoBD : So Women !

La Trans Galerie est une nouvelle initiative du SoBD en 2016, qui vise à mettre au contact de la bande dessinée des œuvres de plasticiens. Partant du constat que les scupteurs, peintres, vidéastes (liste non limitative) contemporain sont pour la plupart perméables à la bande dessinée, la Trans Galerie se donne pour raison d’installer ce type d’œuvre au milieu d’un événement consacré à la bande dessinée. Avec pour objectif une fertilisation réciproque. Organisée par le salon en collaboration avec la plasticienne Corine Borgnet, la Trans Galerie consacre sa première édition à 5 femmes artistes : So Women !

Plus d’info sur la Trans Galerie ? Suivez le guide.

 


 

Remerciements : toutes les expositions de bande dessinée du SoBD sont montées par la Galerie Oblique, spécialiste de l’exposition de bande dessinée depuis de nombreuses années. Le montage de la Trans Galerie est réalisé grâce au soutien de Corine Borgnet.